Contexte historique

Quels sont les événements historiques qui scandent la vie d’artiste de Jacques Guiaud ?
Jacques Guiaud débute sa carrière vers 1830 alors que Charles X vacille sur son trône, abdique et part en exil. Louis-Philippe accepte alors le titre de roi des Français qui lui est proposé. Il a la forte volonté politique de rassembler et trouve parmi les biens du roi un lieu symbole de la monarchie absolue, le château de Versailles. Il veut utiliser l’histoire des batailles victorieuses qui ont ponctué la lente montée de la royauté française et d’où a émergé le peuple assemblé en nation.
C’est La création du Musée de l’Histoire de France au château de Versailles et du Trianon.
Il saisit par ailleurs toute occasion pour célébrer l’histoire nationale.
Mais en 1848, l’insurrection gronde et Louis-Philippe abdique à son tour. Fin de la Monarchie de Juillet.
Louis-Napoléon est alors élu député, puis Président de la République avant de devenir Empereur sous le nom de Napoléon III, en 1852. Son règne, qui va durer jusqu’en 1870, est marqué par le développement industriel et financier de la France comme par la métamorphose urbaine de Paris sous l’influence du baron Haussmann.
Il s’attache à la réhabilitation du château de Fontainebleau dont l’impératrice apprécie le cadre et ordonne la restauration-restitution de la Galerie des Cerfs (1862-1868).
Mais un fois encore, la France est bouleversée. La guerre de 1870 conduit les Allemands aux portes de Paris qui subit le Siège et ensuite La Commune.
Lorsque Jacques Guiaud meurt en 1876, la Troisième République s’est bien installée dans son statut de république parlementaire.

Focus…